Fausse nuit au 40e étage

Petite expérience vécue hier… je dois monter au sommet d’un hôtel de 40 étages.

L’objectif : photographier un complexe de pavillons scientifiques de l’UQAM en soirée.

Moi qui ai toujours eu la peur des hauteurs,  je me croisais les doigts pour qu’il y ait au moins une genre de terrasse… Mais bon, c’est uniquement du béton qui m’y attendait, sans non plus de mur de sécurité comme je l’espérais.

Mon accompagnateur me laisse seul en me conseillant simplement de faire attention au vent. Hum. J’ai donc passé une quarantaine de minutes à passer le temps avec les (nombreuses) araignées. C’était ma soirée de thérapie de phobie.

Note de photographe : malgré la hauteur, j’ai pratiquement pas eu le choix d’utiliser mon grand-angle, ce qui est tout de même surprenant.

Résultat à venir très prochainement!

Advertisements

Une réflexion sur “Fausse nuit au 40e étage

  1. Alexandre dit :

    Moi aussi j’aurais vraiment eu peur.

    À Cuba, ou plutôt à la Havane, les gens s’assoit sur les bords de fenêtre, ou trou d’immeuble car bien des immeubles n’ont pas de vitre, au 6-8e étage et parle tranquillement. Alors que moi un simple balcon colonial avec ses jolies rampes qui nous arrive pas à la ceinture à la même hauteur j’en avais les jambes moles…

    Beau résultat !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :